FINANCE

La finance, les placements boursiers, les instruments financiers au sens larges ont longtemps été les placements les plus prisés des investisseurs avertis, car ils présentent de nombreux avantages : ils sont très diversifiés, le plus souvent très liquide, ils peuvent êtres spécialisés dans de nombreux secteurs de l’économie, et offrent souvent des promesses de rémunérations bien au-dessus de la moyenne.
En échange, ce sont les placements les plus risqués et la possibilité de perdre une partie de son capital de départ ne doit jamais être perdue de vue par l’investisseur, quand bien même les premiers résultats trimestriels ou annuels sont positifs, des retournements de situation, dus à la conjoncture économique ou à des aléas spécifiques au secteur d’investissement concerné peuvent survenir à tout moment.
En conclusion ces types de placements doivent être réalisés par des professionnels consciencieux et experts dans leurs domaines, ce qui ne dispense pas l’investisseur (client de ces professionnels) de s’informer lui-même, de près et très régulièrement, des gains acquis et des perspectives de rendement à court terme . Il faut savoir sécuriser ses gains en revendant au bon moment, il faut savoir arbitrer ses positions avec réactivité, il faut être responsable et raisonnable car les perspectives de gain ne sont jamais certaines ni durables. Il faut savoir combien de temps on peut immobiliser les sommes placées sans en avoir besoin à une date fixe, car certains placements ne sont valables que sur des durées supérieures à 1 ou 2 années minimum. D’autres le sont sur le moyen terme, et devoir couper ses positions trop tôt pour répondre à des échéances personnelles pourraient entacher lourdement les perspectives de gains attendues.